Le topinambour, un légume d’hiver à redécouvrir ! 

Aussi appelé « artichaut de Jérusalem » ou « poire de terre », le topinambour est un légume d’hiver. Ne vous fiez pas à son allure qui s’apparente à celle d’une racine de gingembre, la chair du topinambour est légèrement sucrée et goûte étonnamment l’artichaut. 

Un peu d’histoire…


Ce sont les Amérindiens qui ont d’abord découvert le topinambour, avant que celui-ci soit exporté en Europe. Les Européens le consommaient abondamment en temps de guerre, car le topinambour se cultive facilement peu importe la température, même sous la neige! Est-ce à cause de son association à la guerre que le robuste légume a été ensuite rejeté de nos assiettes? L’histoire ne le dit pas. Chose certaine, il gagne à être redécouvert! 

Comment cuisiner le topinambour : 


Apprêtez le topinambour de la même façon qu’une pomme de terre. Servez-le en gratin assaisonné d’ail et de ciboulette. Il accompagnera délicieusement vos plats de volailles ou de viandes blanches.

Faites-le sauter simplement au beurre ou plus généreusement au gras de canard avec de la crème et des lardons. Vous pouvez même revisiter vos purées en mariant topinambour et pomme de terre.

De plus, contrairement à la pomme de terre, le topinambour peut se consommer cru. Intégrez-le dans vos salades de roquette ou de mâche avec une touche jus de citron pour éviter qu’il noircisse. 

Où le trouver?


Le topinambour se cultive au Québec! Vous pouvez le trouver dans les marchés ou directement chez le producteur. On peut en manger tout l’hiver! Comme il reste tout de même un légume méconnu, le topinambour ne se trouve pas dans toutes les épiceries. N’hésitez-pas à vous informer auprès de votre épicier. 


Pour les amateurs de jardinage, le topinambour est reconnu pour être très facile à cultiver puisqu’il pousse dans tous les types de sols. Assurez-vous par contre d’avoir suffisamment de place à leur consacrer, car leurs jolies petites fleurs jaunes agrandissent leur territoire d’années en années.